:::: MENU ::::

Blog

  • Jan 04 / 2015
  • 0
Actu, Tribunes

Tribune de janvier 2015

Une nouvelle année commence et nous souhaitons qu’elle apporte à chacun d’entre vous tout ce qu’il est possible d’en attendre.

2015 sera aussi pour nous une année d’action, une année au cours de laquelle nous continuerons à porter vos voix en commissions et en conseil municipal. Politique culturelle, politique jeunesse, budgétaire, PLU… les sujets ne manqueront pas !

Pour mener à bien notre travail d’élus, pour continuer à vous représenter et vous informer, nous espérons qu’en 2015 l’ensemble de nos demandes d’accès à des documents à caractère parfaitement communicable notamment sur l’utilisation de fonds publics, seront enfin satisfaites sans que nous ayons à saisir la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA). A ce jour, certaines réponses dilatoires de Monsieur le Maire sont pour nous la marque du peu de pratique de l’indispensable transparence de la vie politique, administrative et de l’action publique dans notre ville*.

Début 2015, les jeunes enghiennois seront privés de séjour de ski organisé par notre commune. Sans réellement se préoccuper des attentes des familles, les maires adjoints en charge de la jeunesse, du scolaire et du sport ont fait le choix de supprimer cette offre de séjour. La raison invoquée à cette suppression serait la volonté de faire quelques économies sur … Le dos des enfants. Avec l’ambition de mieux employer le budget pour l’été prochain*. Au regard de la dépense qui serait engagée et en comparaison de celles faites dans d’autres domaines, l’argument financier est dérisoire et mesquin. Il pourrait faire rire s’il ne touchait des familles et des jeunes.

Une fois de plus, la majorité municipale fait la preuve de sa méconnaissance des attentes des jeunes enghiennois. La ville « Amie des enfants » selon l’UNICEF ( !), supprime donc arbitrairement et sans concertation ces séjours qui remplissaient un réel rôle de « liant social » attendu par toutes et tous. Plutôt que de rendre un réel service public au plus grand nombre, il semble que la politique sociale prisée par la majorité municipale passe par une logique digne de celles des bonnes œuvres de dames patronnesses du milieu du 20ème siècle !

Nous garantissons qu’en 2015 notre action citoyenne d’élus de l’opposition ne se contentera toujours pas des strapontins généreusement offerts notamment aux diverses commissions municipales.

Sophie Maley, Olivier Erard, élus DVG liste Enghiennois Source de Diversités

  • Nov 11 / 2014
  • 0
Actu

Tribune novembre 2014

FINANCES LOCALES : lors du dernier conseil municipal, la majorité a voté sans vergogne une discrète augmentation de 9.500 € de la Taxe sur la Consommation Finale d’Electricité. Plutôt que de taxer la population, les élus ESD ont proposé, entre autre, d’augmenter certains loyers quasi symboliques de quelques vastes propriétés communales…. Retrouvez sur www.enghiensourcedediversités.fr la déclaration en conseil municipal des élus ESD sur ce sujet.

VENTE DU PATRIMOINE COMMUNAL : depuis 3 ans, notre ville vend au fil de l’eau des lots de parkings souterrains sis 6 rue de Malleville. Constatant que les conditions posées aux acquéreurs (habiter à proximité et/ou être commerçant ou propriétaire d’un fond de commerce) n’étaient plus respectées, les élus ESD ont obtenu que l’ensemble des enghiennois puissent enfin bénéficier de ces ventes. Concernant les ventes de biens communaux à certains-nes élus-es ou à leurs proches, les élus ESD continueront à signaler tout franchissement du « cercle des interdits » qui entoure chaque élu-e. L’impunité ambiante et le pouvoir rendent quelque fois tentant certains comportements.

BILAN DE LA FREQUENTATION DU CENTRE DES ARTS : A la lecture du bilan de la fréquentation de Centre des Arts pour la saison 2013-2014 (disponible sur www.enghiensourcedediversités.fr), les élus d’ESD s’interrogent sur la pertinence de certains chiffres (combien de visiteurs uniques ?) et préconisent la mise en place d’indicateurs alternatifs notamment pour mesurer la satisfaction des visiteurs. Nous pensons que toute ou partie de la programmation de ce lieu de culture ne correspond toujours pas aux attentes d’une bonne partie de la population qui s’en est définitivement éloignée. La belle image vendue à l’UNESCO ne correspond pas à la réalité… si ce n’est à celle des fonds engagés dans l’aventure numérique.

ELECTIONS MUNICIPALES : Suite à la protestation électorale déposée en mars dernier, le Tribunal Administratif de Pontoise a tranché le 9 octobre dernier : les électeurs de Mr DUBOIS ont voté entre autre pour une personne décédée en février 2014 ainsi que pour une personne inéligible pour au moins 20 ans… sans que cela remette en cause la sincérité du scrutin municipal. Les défenseurs de la démocratie locale apprécieront et nous les invitons à consulter cet instructif jugement sur www.enghiensourcedediversités.fr. Nous avons décidé de ne pas faire appel de ce jugement, appel qui aurait pu avoir pour but d’éclaircir certaines zones d’ombres relatives aux dysfonctionnements administratifs ayant permis à une liste se présentant aux élections de bafouer les codes moraux et légaux des lois en vigueur !

PLAN LOCAL D’URBANISME – AVAP : nous ne pouvons qu’encourager la population à se rendre à l’enquête publique à venir. Nous nous tenons à votre disposition pour toute question sur ces documents qui écrivent le futur de notre ville : smaley@enghien95.fr et oerard@enghien95.fr

Sophie Maley, Olivier Erard – Liste DVG, « Enghien source de diversités »

  • Mai 11 / 2014
  • 0
Tribunes

Tribune Reflet mai 2014

Les élections passées, voici le temps pour chacun d’y aller de son bilan et de quelques analyses politiques. Certes les chiffres parlent d’eux-mêmes et suscitent la réflexion. Notamment en matière d’abstention, où Enghien fait fort, de plus en plus fort. Avec un taux d’abstention de 46% alors qu’il était déjà de 44% en 2008, notre ville affiche un triste record qui ouvre la porte à plusieurs hypothèses. Désaveux de la gauche pour certains, exaspération politique pour d’autres, en tout cas l’explication annoncée lors du premier conseil municipal de cette mandature appartient au maire d’Enghien réélu pour la 5ème fois. Pour lui d’une certaine façon l’abstention “peut être interprétée comme un acte de confiance”. Donc, démocratiquement, les Enghiennois choisiraient de ne plus se déplacer persuadés de faire ainsi une place plus grande et constante au maire sortant et toujours entrant ! Voilà une façon facile de s’approprier en douceur le manque d’intérêt de nos concitoyens, une façon de se conforter dans un rôle plénipotentiaire sans remettre en cause sa politique municipale devant le silence des Enghiennois. L’abstention est aujourd’hui un moyen d’exprimer un mécontentement mais il donne aussi à ceux qui parlent la possibilité de s’approprier librement la parole de ceux qui ont choisi de s’abstenir. Imaginer les Enghiennois ne venant pas voter par confiance totale dans ses choix et engagements politiques, est une vision qui rassure le Maire mais qui est totalement inappropriée.

L’autre fait marquant des dernières élections municipales vient de l’aptitude de la liste Front National d’Enghien à faire « de petits arrangements avec les morts ». Des morts à élire mais aussi une personne sous tutelle présente sur cette liste. Compte tenu des manquements au respect du code électoral, les élus de la liste « Enghien source de diversités » ont engagé une protestation électorale auprès du tribunal administratif de Cergy-Pontoise afin que toutes les réponses soient apportées. Il ne s’agit pas de faire annuler le scrutin de Mars 2014 mais de faire toute la lumière sur cette liste anormalement constituée qui a permis au Front National de pouvoir être présent lors des dernières élections.

Enfin, suite au refus du Maire de publier l’intégralité des procès-verbaux des conseils municipaux sur le site de la ville, fidèles à nos principes de transparence, nous vous informons que vous pourrez les consulter prochainement sur notre site : enghiensourcedediversités.fr

Sophie MALEY, Olivier ERARD
Liste DVG « Enghien, source de diversités »

  • Mar 20 / 2014
  • 0
Actu

Enghien-les-bains : Chronique d’une mort annoncée…mais beaucoup trop tard !

Une des 4 listes candidates aux élections municipales et communautaires d’Enghien-les-Bains des 23 et 30 mars 2014 comportera le nom d’une enghiennoise, décédée il y a un mois.

Pourquoi et comment cette aberration est possible ? Pourquoi et comment en avez-vous été informés par voie de presse ?

Rappel des faits (reconstitués sur la base de ce que nous en savons à l’heure où nous publions ce billet) :

  • Le 18 février 2014 Madame Marie, Louise, JACOB, 96 ans, décède. L’acte de décès de Mme JACOB est, comme il se doit, établi par les services de la mairie d’Enghien-les-bains le jour même.

  • Le xx février 2014 (date précise inconnue de nous) la liste « Enghien Bleu Marine – vivre à Enghien en toute sécurité » conduite par monsieur Jean-Michel DUBOIS (Front National) candidate aux élections municipales et communautaires d’Enghien-les-bains est déposée auprès de la préfecture du Val d’Oise.

  • Le 4 mars 2014, la mairie d’Enghien-les-Bains informe la préfecture du val d’oise (sous une forme que nous ignorons) que l’une des 33 personnes figurant sur la liste conduite par M.DUBOIS, déposée en préfecture « quelques » jours plus tôt est inéligible puisque « sous curatelle ». Le candidat tête de liste est informé de cette anomalie grave par la préfecture.

  • Le 5 mars 2014, la liste conduite par M.DUBOIS est formellement retirée (par sa tête de liste ou son représentant) puis re-déposée sous une forme corrigée : en lieu et place de la candidature de la personne détectée comme inéligible est subsituée la candidature d’une autre personne.

  • Le xx mars 2014, la préfecture valide définitivement le dépôt de candidature de la liste « Enghien Bleu Marine – vivre à Enghien en toute sécurité » conduite par monsieur Jean-Michel DUBOIS (Front National) sur la base des informations dont le Préfet dispose à cette date.

  • Le 10 mars 2014, la mairie d’Enghien-les-bains informe (sous une forme que nous ignorons) la préfecture du val d’oise qu’une seconde anomalie grave figure sur la liste Dubois. Elle est incroyable mais vraie : la 32ème personne de la liste FN est décédée, donc inéligible (comme le bon sens le commande) depuis… 3 semaines.

  • Le même jour, le préfet du val d’oise accuse réception de l’information transmise par la mairie d’Enghien-les-bains. Le préfet confirme dans le même courrier au maire d’Enghien qu’il n’est plus en mesure de prendre en compte cet élément nouveau : en effet, la liste telle que déposée le 5 mars ne pourra pas être invalidée avant le scrutin du 23 mars car la date butoir de dépôt des listes électorales (jeudi 6 mars à 18h) est dépassée.

  • Le 13 mars le maire d’Enghien-les-bains reçoit la confirmation écrite de la position du préfet. Il ne juge utile d’en informer ni les électeurs enghiennois, ni les conseillers municipaux (en tout cas aucun des 3 élus municipaux de la liste « Enghien, source de diversités »), ni les 3 autres têtes de liste (en tout cas pas celle de la liste « Enghien, source de diversités »).

  • Le 14 mars 2014, en parcourant les noms des 33 colistiers de la liste FN telle que publiée sur le site du ministère de l’intérieur, l’une de nos amies s’étonne de la présence sur la liste FN du nom de sa voisine d’immeuble qu’elle sait décédée depuis plusieurs jours… Intrigués, nous recoupons cette information avec les actes de décès diffusés régulièrement aux membres du conseil municipal par la mairie : nous nous apercevons alors que cette dame est effectivement décédée il y a plus de 3 semaines.

  • Le même jour, nous écrivons un message électronique au maire d’Enghien, à la directrice générale des services de la mairie et à l’ensemble des conseillers municipaux pour les informer de notre découverte. Nous demandons en outre à monsieur le maire, en tant que garant de la bonne organisation des élections dans la commune, d’alerter au plus tôt monsieur le préfet (au cas il ne l’aurait pas déjà fait) de cette anomalie sérieuse pour que celui-ci puisse confirmer ou infirmer au plus tôt la validité de la liste Dubois. Il nous semble en effet essentiel que les électeurs enghiennois puissent se présenter dans les bureaux de vote le dimanche 23 mars dans les conditions les plus satisfaisantes possibles.

  • Le 15 mars, sur le marché, nous croisons monsieur DUBOIS et nous l’informons de notre découverte surprenante. Il semble décontenancé. Pourtant, un peu plus tard, il semble s’être regonflé et dit à qui veut bien l’entendre qu’il s’honore d’avoir accepté de prendre sur sa liste « par charité chrétienne » cette personne âgée, amie de longue date de son parti politique.

  • Le 17 mars, Monsieur le Maire nous adresse un courrier en réponse à notre courriel du 14 mars. Il nous indique qu’il est certes « garant du bon déroulement du scrutin dans la commune, mais en aucun cas des opérations préélectorales qui relèvent du Préfet ». Il nous informe également « avoir alerté les services préfectoraux, dès qu’il a eu connaissance de la composition de la liste conduite par monsieur Jean-Michel DUBOIS ». Le Maire joint à ce courrier une copie de la lettre du Préfet du 10 mars, qu’il a reçue le 13 mars.

  • Ce même 17 mars, constatant que monsieur le Maire considère que l’affaire est définitivement close et qu’il ne souhaite apparemment toujours pas, à moins d’une semaine du 1er tour, informer les enghiennois de ce dysfonctionnement manifeste et majeur du processus de contrôle de validité de la liste DUBOIS, nous décidons de transmettre les informations dont nous disposons à la presse régionale et nationale car il nous semble totalement inadmissible que les électeurs enghiennois ne sachent rien des conditions invraisemblables dans lesquelles ils seront amenés à faire leur choix dans les urnes le 23 mars.

  • Ajout (21 mars) : nous apprenons par voie de presse le décès d’un autre colistier sur la liste de Monsieur Jean-Michel DUBOIS

Pourquoi nous avons choisi de rendre cette information publique ?

Si nous n’avions pas fait cette découverte le 14 mars et que nous n’avions pas décidé de la transmettre à la presse le 17 mars, les électeurs n’en auraient rien su avant d’aller voter le 23 mars. Pourtant, Monsieur le Maire et Monsieur Dubois savaient tout cela depuis le 10 mars, mais gardaient pour eux ce secret peu glorieux.

  • Parce que nous n’acceptons pas la nonchalance de monsieur Jean-Michel DUBOIS qui nie toute responsabilité dans le fait de ne pas avoir su que l’une de ses colistières était décédée dans un délais qui lui aurait permis de corriger une seconde fois sa liste déposée en préfecture.

  • Parce que nous n’acceptons pas que monsieur le Maire n’ait à aucun moment de ce feuilleton lamentable estimé opportun d’informer spontanément les électeurs ni même les candidats concurrents aux élections municipales de ce cafouillage majeur.

  • Parce que nous considérons que Monsieur le Maire a transmis dans des délais inacceptables (trois semaines !) à Monsieur le Préfet une information capitale qu’il ne pouvait ignorer puisque ce sont les services de la mairie qu’il dirige qui ont établi l’acte de décès de Madame JACOB. Sans cette inertie incompréhensible, ce cafouillage majeur (qui avait visiblement été évité quelques jours plus tôt pour le colistier « sous curatelle ») n’aurait jamais eu lieu.

  • Parce que nous aurions souhaité que les deux principaux « acteurs » de ce « raté » invraisemblable aient la bonne idée de présenter spontanément, chacun pour ce qui le concerne, leurs excuses publiques aux électeurs. Et parce qu’ils n’ont manifestement pas l’intention de le faire, nous avons décidé de vous les présenter aujourd’hui à leur place :

Au nom de tous les élus ou candidats responsables de cette commune, nous présentons toutes nos excuses pour ce vote du dimanche 23 mars qui se tiendra dans des conditions si peu dignes. La commune, ses électeurs et la démocratie méritent mieux.

Citoyennement vôtre,

Sophie MALEY, conseillère municipale, et les 32 autres enghiennoises et enghiennois de la liste « Enghien, source de diversités »

Pages :12345678
Pour nous contacter et vous informer, nous soutenir C'est ici !